The Deal,
Elle Kennedy

Cela fait quelques temps déjà que je boude un peu la romance. Lassée de ces schémas narratifs identiques, je n’arrive malheureusement plus à être surprise et à prendre du plaisir avec le genre. Pourtant, ce sont des lectures qui se prêtent très bien à l’été ! J’ai donc tenté ma chance avec The Deal, et surprise ! la magie a très bien opéré.

Le résumé

Hannah est une très bonne élève et elle a un don incroyable pour le chant. Mais quand il s’agit d’hommes et de séduction, elle perd tous ses moyens.
Garrett est la star de l’équipe de hockey de l’université, mais ses résultats scolaires ne sont pas à la hauteur et il risque de perdre sa place dans l’équipe.
Ils vont passer un drôle d’accord. Elle lui donne des cours et il l’aide à séduire le quaterback de l’équipe de football. Cet arrangement original va-t-il changer leur vie ?

Mon avis

The Deal est le premier tome de la série Off Campus. Joie, déjà, parce que je sais que je vais retrouver ces personnages et que j’ai hâte (minute informationnelle). Dans The Deal, nous avons deux héros, et deux points de vue, à travers des chapitres qui alternent les narrations : Hannah, d’un côté, une bonne élève en licence de musique qui s’en sort bien, et Garrett d’un autre, capitaine de l’équipe de hockey de l’université mais qui se retrouve en difficulté à cause d’une mauvaise note. Parce qu’aux USA, quand on est sportif, il faut aussi gérer ses études pour s’assurer une carrière !
Le monde du sport, et du hockey plus particulièrement, est un univers qui m’est assez inconnu je dois dire. Ce n’est pas rare, dans les romances, de retrouver des sportifs. Pour autant, le hockey, je crois que c’est une première ! Et ça fait du bien de sortir légèrement des carcans du football américain et de sa flopée de quaterbacks.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : j’ai adoré cette romance. Et ceci est lié à différents facteurs : tout d’abord, je l’ai lue exactement au bon moment, après une longue trêve sans romance. Ensuite, Hannah a beaucoup de caractère, et voilà ENFIN quelque chose de rafraîchissant ! Ca change, et Dieu merci ! Car j’avoue en avoir un peu marre des filles niaises qui fondent au moindre sourire. Je ne suis pas comme ça, j’ai du caractère, et c’est probablement la raison pour laquelle je me suis tant identifiée à Hannah. Elle ne se laisse pas séduire par l’aspect « bombe sexuelle » ou « capitaine de l’équipe de hockey ». Elle n’est pas du tout attirée par la célébrité, la gloire ou la popularité. Les deux personnages apprennent à se connaître, prennent leur temps, et ne se sautent pas dessus.
Et puis, évidemment, il y a Garrett. Encore une fois, ce n’est pas un bad boy, ce n’est pas non plus le mec tendre et exemplaire. Il a un petit caractère, il est taquin, il m’a fait rire… Il est un peu prétentieux et a surtout beaucoup d’humour. Bref, il est vraiment, vraiment parfait.

Ce que j’ai aimé avec ce roman, c’est qu’il ne sombre clairement pas dans les clichés du genre. Nous apprenons dès la première page que l’héroïne a été violée, il n’y a donc pas de lourd secret qui pèse sur la romance et que l’on voit venir à trois kilomètres. Hannah ne se résume pas à ce viol : bien évidemment, c’est un élément de son passé. Mais ce n’est pas un de ses traits de caractère qui va définir son comportement. Il n’y a pas non plus de triangle amoureux (alors que l’on aurait pu croire qu’il s’agissait du point de départ) !
Il y a un petit point négatif, bien sûr : cette rupture que l’on ne comprend pas et qui, pour le coup, sentait le déjà-vu. Mais la façon dont se résout la situation m’a une fois de plus beaucoup fait rire !

En conclusion

The Deal est la romance parfaite pour l’été. Avec énormément d’humour, Elle Kennedy revisite les clichés du genre et nous transporte grâce à des personnages aussi forts que plein de caractère ! Une lecture idéale pour la plage, que je recommande mille fois aux fans de romances.

Notation 6 Je recommande

La Parisienne

Publicités