Bertrand et Lola,
Angélique Barbérat

Angélique Barbérat est une auteure que j’avais aimé découvrir avec L’instant précis où les destins s’entremêlent. J’ai profité du Salon du Livre de Paris cette année pour acheter Bertrand et Lola en poche, et le lui faire dédicacer.

Le résumé

Pourquoi Lola a-t-elle sonné à cette porte ? Pourquoi Bertrand a-t-il ouvert à cette inconnue ? Comment peut-on tomber fou amoureux de quelqu’un en dix secondes ?
Ce jour chaud du mois de juin va tout changer. Durant quelques heures de bonheur et d’insouciance, Bertrand et Lola oublient tout : elle, qu’elle va se marier dans une semaine ; lui, qu’il est reporter-photographe et ne supporte aucune attache.
Malgré cette passion inattendue, tous deux prennent la plus sage et la pire des décisions : continuer leurs chemins respectifs et retourner à leur vie d’avant. Lola se marie et reprend son métier d’hôtesse de l’air. Bertrand s’envole pour un pays lointain… Mais chacun demeure prisonnier de cet amour fou. Même s’ils ont voulu vivre l’un sans l’autre, le hasard semble prendre un malin plaisir à les faire se croiser. Et puis… et puis Bertrand est capturé, pris en otage par un groupe armé lors d’un de ses reportages en Afrique.
Auront-ils la moindre chance de se retrouver un jour ?

Mon avis

Lorsque je suis tombée sur cette couverture pour la première fois, je l’ai trouvée magnifique, et j’y ai succombé. Elle me faisait beaucoup penser à moi, pour cette touche parisienne discrète, pour ce béret rouge (parce que j’en ai un, moi aussi, so Parisien !). C’est une couverture très poétique. Il s’agissait d’ailleurs de mon achat spécial « Salon du livre » que j’avais le plus envie de découvrir.

Malheureusement, je n’ai pas retrouvé dans Bertrand et Lola ce qui m’avait plu avec le premier roman de l’auteure. Tout d’abord, j’ai eu énormément de mal à entrer dans l’histoire. La narration est assez déroutante, dès les premières pages. L’auteure alterne entre les points de vue (en focalisation omnisciente puis interne entre Lola et Bertrand). Tout se mélange, tout se confond, et je me suis sentie perdue face à cette écriture.
Ensuite, le rythme du déroulé est très lent. Je n’ai d’ailleurs même pas compris l’intérêt des passages en italique avant chaque nouvelle partie.

En outre, je n’ai jamais réellement réussi à m’attacher aux personnages, que j’ai trouvés fades et passifs (en dehors d’Elsa, peut-être). Même après les avoir côtoyés pendant 600 pages, je n’ai aucun mot particulier pour les définir. Leur caractère était assez terne, voire ennuyeux.
Même impression pour l’intrigue : en dehors du voyage central de Bertrand, je n’ai pas été transcendée par les péripéties qui tiennent les protagonistes éloignés l’un de l’autre. Peut-être que tout était déjà joué d’avance à partir de cette ouverture où il est question d’infidélité, un thème qui n’est vraiment pas fait pour moi… La captivité de Bertrand est le seul moment qui aura réellement suscité de l’intérêt dans ma lecture.

Finalement, mon impression finale repose sur l’idée d’un roman contemplatif beaucoup plus qu’un roman dans lequel des événements ont lieu, des péripéties et des rebondissements nous tiennent en haleine.

En conclusion

Bertrand et Lola est pour moi une déception. Malheureusement, je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire ni à m’attacher aux personnages. Je me suis même ennuyée au cours de ces 600 pages. Dommage…

Notation 3 A ranger dans la biblio

La Parisienne

Publicités