Ca peut pas rater,
Gilles Legardinier

Depuis ma découverte de Demain j’arrête !, Gilles Legardinier est un auteur que j’affectionne particulièrement. Son humour me fait toujours beaucoup rire, et je m’attache énormément à ses personnages. J’attendais la sortie poche de Ca peut pas rater depuis sa parution en grand format, et c’est au Salon du Livre de Paris que j’ai craqué.

Le résumé

– J’en ai ras le bol des mecs. Vous me gonflez ! J’en ai plus qu’assez de vos sales coups ! C’est votre tour de souffrir !
Ma voix résonne dans tout le quartier. Et là, trempée, titubante, épuisée, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. On renverse la vapeur. Je vais faire payer ce fumier. Chaque joueur doit vous donner mille baffes. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d’un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu’au fond des enfers.
La gentille Marie est morte, noyée de chagrin. À présent, c’est la méchante Marie qui est aux commandes. À partir de maintenant, je renvoie les ascenseurs et je rends la monnaie de toutes les pièces. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m’étouffe, la haine me consume.
Marie pensait avoir trouvé l’homme de sa vie, jusqu’à ce que son couple implose de façon brutale et scandaleuse. Anéantie, elle décide ne plus faire confiance aux mâles et surtout, ne plus rien leur passer. Ni dans sa vie privée, ni au travail.
Marie ne croit plus à l’amour, ce mirage source de tous les malheurs des femmes. Mais voilà, Marie a du cœur, une famille, des amies aussi tordues qu’elle et une soif de vivre qui n’a pas fini de la précipiter dans des plans impossibles.

Mon avis

Jusqu’à présent, de tous les ouvrages chicklit de Gilles Legardinier que j’ai découverts, Demain j’arrête ! avait ma préférence : pour son humour, et pour le côté totalement barré de l’héroïne. Ca peut pas rater a réussi à le détrôner dans mon coeur ! 

Dans Ca peut pas rater, j’ai retrouvé tout ce que j’avais adoré avec Demain j’arrête ! : une protagoniste totalement déjantée, des passages tellement drôles que je ne pouvais contenir les fou-rires toute seule devant mon livre, des moments délurants… mais plus crédibles et moins tirés par les cheveux que dans le premier.
Encore une fois, Gilles Legardinier m’a bluffée dans sa compréhension de la psychologie féminine. A plusieurs reprises, j’ai réussi à oublier que ce roman était écrit par un homme, tant Marie me faisait penser à moi dans sa façon de penser et d’agir. Legardinier a un tel talent pour comprendre les femmes ! Et pour tout retranscrire de nos petites habitudes… 

Ca peut pas rater s’intéresse plus particulièrement aux différences comportementales entre les hommes et les femmes. Et c’est très fin de la part de l’auteur. Marie en a plus que marre des hommes, elle qui vient de perdre quasiment dix années de sa vie avec un goujat. Et pourtant, sans réellement le vouloir, elle va tomber dans l’engrenage de lettres déposées par un soupirant anonyme, et se perdre en suppositions qui la conduiront à des espoirs et des désillusions. Mais plus important encore, Marie va apprendre à vivre, à s’écouter, et à aimer par elle-même.
Chaque personnage est attachant à sa façon. Valérie et son soutif m’ont fait mourir de rire, tout comme Pétula et sa lecture divertissante, Emilie et son Julien, sans oublier Paracétamol. Mr Alfredo m’a un peu fait penser à Andrew dans Complètement cramé, d’ailleurs.

J’ai vraiment adoré ce nouveau roman de l’auteur. Je n’ai pas vu les pages défiler ! Je ne l’ai pas trouvé si cliché ni prévisible, le mystère de l’amoureux inconnu et les péripéties professionnelles de Marie m’ont fait dévorer ce livre à une vitesse ahurissante. C’est une chicklit feelgood à découvrir absolument, qui vous mettra du baume au coeur. Ca restera pour moi une belle lecture doudou que j’ai pris énormément de plaisir à lire.

En conclusion

Ca peut pas rater est pour moi le meilleur Gilles Legardinier que j’ai pu lire jusqu’à présent. J’ai passé un moment délicieux, alternant les fou-rires et les instants d’émotion. Une lecture de chicklit comme je les adore, et que je recommande mille fois !

Notation 6 Je recommande

La Parisienne

Publicités