Minute, papillon !
Aurélie Valognes

Aurélie Valognes est une auteure qui a su faire ses preuves, notamment avec son dernier roman pour lequel j’ai eu un joli coup de coeur. Il ne manquait que celui-ci dans ma PAL et je remercie ls éditions Le Livre de poche d’avoir pallié ce manque.

Le résumé

A la mort de son père, Rose, 36 ans, se retrouve au chômage et voit son fils, qu’elle élève seule, quitter la maison. Elle accepte pour survivre de devenir la dame de compagnie de Colette, une riche excentrique et agoraphobe.

Mon avis

Ce roman est vraiment fidèle à la recette « Aurélie Valognes » (tout du moins, la recette qui précédente Au petit bonheur la chance qui, à mes yeux, marque un tournant dans la carrière de l’auteure, à voir selon ce qu’elle écrira par la suite). J’y ai retrouvé les ingrédients de ses deux premiers romans, avec leurs qualités… mais aussi leurs défauts.

Du côté des points positifs, j’ai retrouvé des personnages attachants comme l’auteure sait si bien les décrire : évidemment, une vieille dame, prénommée Colette, une jeune quarantenaire à la dérive, son fils, sa soeur… et les habitants du quartier. Le ton est léger, humoristique, touchant de sincérité voire parfois de… naïveté ?
L’intrigue est légère, elle prête à sourire, et bien que prévisible, nous n’avons pas le temps de nous ennuyer.

Car voilà le premier bémol : tout va encore une fois beaucoup trop vite dans ce roman. J’aurais aimé que l’auteure prenne plus son temps pour décrire l’histoire, qu’elle entre davantage dans les détails, surtout avec la palette de personnages qui fait brièvement son apparition dans la vie de Rose.
Idem pour le dénouement de son histoire avec son fils… et son premier amour ! Je n’ai pas très bien compris la justification du pourquoi elle refusait d’expliquer à Baptiste qui était son père, par ailleurs.

En conclusion

J’ai passé un agréable moment avec Minute, papillon ! Même si à mes yeux, il n’égale pas Au petit bonheur la chance. J’ai trouvé l’histoire de Rose divertissante, bien que très prévisible. J’attends désormais avec impatience les prochains romans de l’auteure…

La Parisienne

De la même auteure :
Mémé dans les orties
En voiture Simone
Au petit bonheur la chance

Publicités