1493355-gfDemain est un autre jour,
Lori Nelson Spielman
Ma note : 17/20

J’ai reçu Demain est un autre jour en cadeau spontané. Un peu réticente à la lecture du résumé, je l’ai pris pour une de ces lectures légères pas très profondes qui détendent. Et finalement…

Mon résumé

Au lendemain de la mort de sa mère, Brett Bohlinger est dévastée. Seule fille d’une fratrie de trois enfants, elle était la plus attachée à sa mère. Lorsqu’elle apprend qu’elle n’héritera de sa part que lorsqu’elle aura accompli dix objectifs qu’elle s’était fixée dans son adolescence, Brett perd pied. Mais où sa mère avait-elle la tête ?

Mon avis

Comme vous l’imaginez, Demain est un autre jour est l’une de ces lectures où l’on sent pas mal les évènements arriver et où tout se résout bien. Ca, c’est vrai. Mais ce n’est vrai que modérément. L’auteur a tout de même réussi à me surprendre à des endroits où je ne m’y attendais pas, et a rendu cette douce histoire totalement additctive.

Tout d’abord, contrairement à ce que l’on peut penser, l’auteur pousse la réticence de Brett assez longtemps, et cela m’a bien plu, car je m’attendais à quelque chose de bien plus facile. Brett n’est pas de celles qui se laissent faire si facilement par les projets de sa bien aimée défunte mère, chose qui me rebutait quelque peu. J’ai apprécié les retournements de situation que je n’avais pas vus venir, comme l’objectif n°1, avoir un bébé, (même si j’aurais pu m’en douter, je n’ai eu l’éclair de génie qu’à la dernière minute !), et même celui un peu plus gros tel le n° 19, renouer avec son père.

Par bien des aspects, Demain est un autre jour m’a fait penser à PS : I love you, qui fut longtemps l’un de mes films préférés (je n’ai pas lu le roman, shame on me). Cette façon d’apprendre à revivre et de continuer à entretenir un lien avec le disparu pour aider à faire son deuil… c’est ce que j’aimerais que l’on fasse pour moi, si quelqu’un qui m’est proche venait à partir à cause d’une maladie incurable. La trame narrative est « joliette », elle plaira à toute lectrice doucereuse qui cherchera à se distraire et à s’évader un peu. Emouvant, il a très certainement su me toucher, notamment à travers le personnage de Sanquita.

Quelques petites choses m’ont tout de même légèrement déçue : tout d’abord, la facilité avec laquelle Brett s’accommode de son nouveau rôle de professeur. Et surtout, les relations amoureuses vaporeuses de l’héroïne plombent un peu trop le roman à mon goût. J’ai passé quasiment l’intégralité du roman à me demander avec qui elle allait finir, pour être très surprise de son « choix » final. Je pense que l’homme en Burbery était un personnage de trop, je voulais voir Brett entamer une relation avec Brad ! Au moins, ce twist a l’avantage de n’être pas trop prévisible. Evidemment, on se doute que l’homme en Burbery aura une importance dans le dénouement, mais je ne m’attendais pas tellement à celui-là. Malgré cela, cette lecture fut pour moi un coup de coeur totalement inattendu. Un véritable pansement moral.

En conclusion

Peut-être ne faut-il pas être trop exigeant lorsque l’on ouvre un livre pour se ménager quelques bonnes surprises. Ce fut le cas pour moi avec Demain est un autre jour ! Je vous le recommande chaudement, tout en vous mettant en garde : vous n’y trouverez pas un chef d’oeuvre de la littérature, mais plutôt une lecture doudou qui fait chaud au coeur.

La Parisienne

Publicités