couv45117198Le Journal de Bridget Jones,
Helen Fielding
Ma note : 15/20

C’était après avoir lu La Bibliothèque des coeurs cabossés que m’était venue l’idée de lire à mon tour Le Journal de Bridget Jones, dont je connaissais déjà l’histoire pour l’avoir vu dans le film du même nom. J’étais certaine que ce roman allait me plaire, et la nouvelle couverture m’a séduite lorsque je suis tombée dessus en librairie. Un excellent moment de lecture au bord de la piscine !

Mon résumé

Bridget Jones est une trentenaire célibataire. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle le vit mal ! En commençant son journal, elle va résumer un an de sa vie passé à compter les calories et cumuler les galères sentimentales… sur un ton résolument humoristique.

Mon avis

Bridget Jones, c’est la célibataire la plus connue de toute l’histoire de la chiklit. Et c’est certainement la plus drôle ! Son ton décalé et son autodérision sont la caractéristique qui d’emblée nous la rendent attachante.
Bridget est un personnage haut en couleurs, pleine de déconvenues. Il n’est vraiment pas difficile de s’identifier à elle et de partager ses réflexions et ses préoccupations. Qui n’a jamais subi les remarques de son entourage sur son éternel célibat à coup de « Alors, quand est-ce que tu nous ramènes quelqu’un ? ». Qui n’a jamais désespéré à force de rendez-vous forcés organisés par l’espoir fou de sa mère ? (bon, ça c’est plus rare). Enfin, qui n’a jamais imaginé finir sa vie seule, célibataire, sans amour et dans la honte la plus profonde ?
Bridget, c’est vous, c’est moi, c’est quelqu’un en qui toute fille qui se respecte se reconnaîtra.

Tout au long de ma lecture, je n’ai pas pu m’empêcher de coller les acteurs du film aux personnages. Daniel Cleaver et Mark Darcy sont deux personnages des plus géniaux, interprétés à merveille par Hugh Grant et Colin Firth (s’il vous plaît !!) ! Daniel est absolument détestable, quand Mark est quasiment absent de l’intrigue. J’espère le retrouver dans le tome 2 plus en détails.

Voilà un roman parfait pour l’été : une bonne chick-lit fraîche, divertissante, et à mourir de rire. Malgré l’âge qu’a pris l’histoire (les péripéties du magnétoscope ou la préoccupation du 1014 pour savoir quel est le dernier numéro qui vous a appelé en votre absence nous paraissent bien lointaines), Bridget est un personnage résolument moderne dont les pensées sont plus que jamais ancrées dans l’ère de notre temps.

En conclusion

Pour les fans de chick-lit, cet indispensable est à lire absolument !! J’ai passé un excellent moment avec ce livre coup de coeur, malgré, parfois, son manque de profondeur. Un indémodable et excellent divertissement pour l’été ! Je n’ai désormais plus qu’une envie : lire la suite, et au plus vite !

La Parisienne

Publicités