Ma vie, mon ex et autres calamités
Marie Vareille

La semaine dernière, j’ai enchaîné beaucoup de lectures et j’avais besoin d’un roman léger. D’une véritable lecture chicklit. Et je savais que Marie Vareille me ferait passer un bon moment, j’ai toujours confiance en elle et en son talent pour ça. Je la remercie d’ailleurs pour l’envoi de ce livre, qui était son premier !

Le résumé

Juliette a un amoureux, un job, un appartement et trente-et-une paires de chaussures. Mais toutes les bonnes choses ont une fin : du jour au lendemain elle se retrouve célibataire, chômeuse et sans logement ! Elle déprime pendant des jours devant Gossip Girl en engloutissant des kilos de Chococookies. Jusqu’à ce qu’une série de quiproquos rocambolesques la contraigne à affronter sa plus grande terreur, l’avion, et à s’envoler pour les Maldives à la poursuite de son ex et de sa mystérieuse nouvelle copine. Évidemment, là non plus, les choses ne tournent pas comme elle l’avait imaginé. Elle rencontre notamment un jeune homme, certes très beau, mais aussi très désagréable…

Mon avis

En général, j’aime découvrir un auteur « dans l’ordre » de ses publications, c’est à dire en commençant par son premier roman, puis en suivant l’évolution de ses autres écrits. Mais le « destin » a voulu que je découvre Marie avec Je peux très bien me passer de toi (que j’ai adoré). Marie elle-même m’avait prévenue que son premier roman était moins développé que ses suivants, et je m’étais donc préparée à être plus « indulgente » avec l’histoire de Ma vie, mon ex et autres calamités. Et pourtant, même s’il est vrai que ses autres romans sont moins prévisibles, j’ai adoré retrouver l’humour et le ton pétillant de Marie dans son tout premier roman.

Avec Ma vie, mon ex et autres calamités, on sent tout le potentiel de ce que Marie deviendra par la suite. Tous les ingrédients d’une bonne chicklit sont réunis, et le résultat est là : j’ai découvert tout ce que j’espérais, et ce roman a été à la hauteur de mes attentes. J’avais besoin de légèreté, de personnages un poil caricaturaux mais drôles à souhaits, et c’est ce que l’on m’a servi.

Ce roman est à l’image des livres que je recommande à des lectrices qui n’ont pas forcément l’habitude de lire, et qui veulent se détendre à la plage, à la piscine, n’importe où en vacances. En plus, l’intrigue s’y prête totalement puisque Juliette, l’héroïne, nous fait voyager jusqu’aux Maldives : quoi de plus paradisiaque ?
J’ai adoré les personnages : Juliette, bien sûr, Chiara surtout, et évidemment Mark. J’ai adoré cette Sarah Lamour qui m’a fait beaucoup rire, merci Marie d’avoir pensé à inventer une telle diva !

Les pages défilent rapidement, les chapitres sont courts, et on ne voit vraiment pas le temps passer tant l’histoire se dévore. C’est à mes yeux un roman qui tient largement ses paris, puisqu’il m’aura fait sourire et m’aura distraite alors que je n’étais pourtant vraiment pas d’humeur à me pencher sur la vie sentimentale des autres. Et, plus que tout, j’aime le message optimiste de ces romans légers qui me permettent de m’accrocher à une happy end (oui, de temps en temps, j’aime bien ça et j’en ai besoin).

En conclusion

Ma vie, mon ex et autres calamités est un roman qui a parfaitement comblé mes attentes ! Voilà une lecture chiklit détente idéale pour l’été, à dévorer lorsque le moral n’est pas forcément au rendez-vous. Merci Marie pour cette lecture qui m’a fait du bien !

La Parisienne

De la même auteure :
Je peux très bien me passer de toi
Là où tu iras j’irai

Publicités