La vie est belle et drôle à la fois
Clarisse Sabard

L’hiver arrive (enfin !), et l’envie de me plonger dans un roman de saison s’est fait pressante. Aussi me suis-je naturellement tournée vers le roman de Clarisse qui m’attendait sagement dans ma PAL. Et je ne regrette pas d’avoir patienté pour le lire au bon moment ! Je remercie les éditions Charleston pour cette lecture.

Le résumé

Léna et Tom sont frère et soeur. Un jour, leur mère les convie dans leur maison d’enfance, dans le Sud. Seulement, quand ils arrivent, elle a disparu en leur laissant un seul mot : « C’est le moment pour moi de réaliser quelques rêves. »

Mon avis

Qu’on se le dise : je suis une fille de l’été. J’adore l’été. J’adore avoir chaud, j’adore la plage, j’adore les cocotiers et les pina coladas en bord de mer, j’adore le soleil, bref : j’adore l’été. Et pourtant, depuis que cet été n’en finit plus, je n’avais qu’une hâte : pouvoir enfin ressortir ma garde-robe d’hiver. J’avais envie de froid, j’avais envie de passer à une autre période de l’année ! Parce que ce n’est pas dans l’ordre des choses qu’il fasse encore 25°C en plein mois d’octobre. Enfin, le froid est arrivé, et mon envie de feel-good books, de plaid et de chocolat chaud… aussi ! Le roman de Clarisse était parfait pour couronner le tout.

J’ai adoré ce roman, parce que c’est un excellent roman de Noël, et parce qu’il est arrivé pile au bon moment dans mes envies lecture. Clarisse n’échappe pas à un cliché ou deux, comme l’héroïne qui déteste Noël et qui va finalement apprendre à apprécier cette période de l’année… Mais même ça, ça ne m’a pas dérangée.

J’ai aimé découvrir Léna et sa famille totalement loufoque. Cette ambiance m’a un peu rappelée La Plage de la mariée : ces deux romans ont énormément de similitudes. L’héroïne qui retourne dans sa région d’origine, le secret de famille, le restaurant comme point d’ancrage… Et bizarrement, ça ne m’a pas dérangée. J’avais beaucoup aimé la Plage de la mariée, alors peut-être que cela m’a rappelé de bons souvenirs…
Dans ces deux romans, j’ai eu l’impression de me rapprocher d’une famille, d’une bande d’amis, de découvrir la vie d’un petit village dans tout ce qu’elle a de plus drôle et agréable.

Mon seul point négatif à souligner, ce serait cet énorme secret de famille qui est davantage un prétexte au roman, qu’un élément à part entière. Pour moi, ce secret n’était vraiment pas nécessaire, et je ne l’ai pas trouvé crédible. On en fait un peu trop autour de ça, je ne comprends pas pourquoi la famille de Léna aurait autant tardé à lui révéler la vérité, pour moi ça ne collait pas. Mais en dehors de ça, j’ai vraiment apprécié ma lecture.

En conclusion

Clarisse Sabard nous livre un roman de Noël absolument délicieux, à savourer comme un bon lait de poule ! C’est une lecture parfaite pour la saison, pour préparer les fêtes. J’ai passé un excellent moment en compagnie de Léna, et je vous recommande à mon tour de passer par son petit village pour découvrir sa famille !

La Parisienne

De la même auteure :
Les lettres de Rose
La plage de la mariée
Le jardin de l’oubli

Publicités