41C4GDifoPL._SX195_

La Soeur de la tempête,
Lucinda Riley

Vous vous souvenez certainement qu’en juin dernier, j’avais découvert Les Sept soeurs, et par là même l’écriture douce et transcendante de Lucinda Riley. Avec le recul, je trouve que j’ai jugé sévèrement ce roman qui m’avait pourtant bouleversée en me faisant voyager jusqu’au Brésil. C’est parce que j’étais déçue de ne pas en découvrir davantage sur le mystérieux Pa Salt, et les autres soeurs de Maia. Aujourd’hui, je suis ravie d’en avoir appris davantage sur les soeurs d’Aplièse à travers l’histoire d’Ally, la deuxième soeur.

Le résumé

À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu’elles étaient bébés, Ally d’Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève. Ally, la deuxième soeur au tempérament tempétueux, est navigatrice et musicienne. Lorsqu’une nouvelle tragédie la touche, la jeune femme décide de partir sur les traces de ses origines. Les indices que lui a laissés son père en guise d’héritage vont la mener au coeur de la Norvège et de ses fjords sublimes. Entourée par la beauté de son pays natal, Ally découvre l’histoire intense d’une lignée de virtuoses célébrés pour leur talent, un siècle plus tôt, une famille aux lourds secrets…
Quel est son lien avec la belle Anna Landvik, merveilleuse chanteuse qui fut une proche d’Edvard Grieg et interpréta son célèbre Peer Gynt ? Et, plus que tout, Ally arrivera-t-elle à laisser son passé pour construire son avenir ?

Mon avis

J’ai pris un plaisir indicible à me replonger dans l’histoire de Pa Salt, et des soeurs d’Aplièse. J’avais oublié beaucoup de choses de ma précédente lecture, et j’ai aimé redécouvrir à tâtons cette famille que j’avais quittée frustrée de ne pas en apprendre davantage. C’est donc avec moins d’attentes que j’ai abordé cette lecture du deuxième tome des Sept Soeurs, prête à découvrir l’histoire d’Ally, et sachant pertinemment que je n’aurai toujours pas de réponses à mes questions. Pour cela, il me faudra être patiente et attendre le septième tome, j’en ai bien peur…

Après la chaleur du Brésil, c’est dans les fjords norvégiens que nous emmène cette fois l’écriture de Lucinda Riley. La Norvège est un pays dont je ne sais quasiment rien, en dehors de son froid légendaire, et de sa proximité avec la Suède : vous l’avouerez, ma culture laisse à désirer. C’est pourquoi j’ai beaucoup aimé découvrir ce pays, ses coutumes, et son histoire à travers les générations. J’ignorais tout du rôle joué par la Norvège lors de la seconde guerre mondiale, et je dois remercier une fois de plus Lucinda Riley de m’avoir passionnée pour un sujet dont je n’avais aucune connaissance.
Ally est une soeur battante, et dès le début, elle est confrontée à une double épreuve. Même si j’ai trouvé son rapprochement d’avec Théo un peu rapide, j’ai aimé le tournant qu’a pris leur relation à l’issue de cette funeste course de bateaux.

Dans ce tome, j’ai trouvé des similitudes avec l’histoire de Maia : à travers les âges et les générations, on découvre progressivement l’identité et les origines d’Ally. Au départ, on ignore un peu comment se rattacheront les deux histoires, mais il n’est pas difficile de faire le lien. J’ai beaucoup aimé l’apprentissage d’Anna, son évolution, sa force même si j’ai aussi haï sa faiblesse. Son mari m’a beaucoup énervée, mais j’ai compris Anna, ainsi qu’Edvard.
Evidemment, je dois vous avouer que j’avais pressenti l’essentiel des événements de ce tome. Peut-être suis-je très douée, ou tout simplement un peu habituée à la plume de l’auteure… J’espère d’ailleurs qu’elle me gardera des surprises pour la suite des événements, car avec sept tomes, il faut savoir se renouveler pour ne pas lasser son lecteur !

Pour finir, j’ai beaucoup aimé cet épilogue du point de vue de Star. J’attends le troisième tome avec grande impatience, car je suis vraiment curieuse d’en apprendre davantage sur cette soeur fantôme, mystérieuse, toujours dans l’ombre de sa cadette, CeCe, qui semble toujours tout décider pour elles deux. Pourtant, j’ai cru sentir un changement qui sera, je l’espère, abordé avec beaucoup plus de profondeur et de patience dans une suite que j’ai plus que hâte de découvrir !

En conclusion

J’ai aimé retrouver les soeurs d’Aplièse à travers l’histoire de la Soeur de la tempête. Une fois de plus, mes questions n’ont pas trouvé de réponses, mais j’ai su contenir ma frustration car, cette fois, je m’y attendais. J’ai trouvé de grandes similitudes dans les procédés d’écriture, entre l’histoire de Maia et celle d’Ally. Lucinda Riley a réussi à me faire voyager une fois de plus, cette fois-ci en Norvège, pour découvrir les origines d’Ally à travers les âges. Je suis vraiment impatiente désormais de découvrir Star, un personnage en retrait : que nous réserve l’auteure pour cette mystérieuse troisième soeur ?

5 A découvrir

La Parisienne

Publicités